Les Anges
Gardiens
d’Edward Snowden

Rejoignez une communauté imbattable de donateurs mensuels

« Bien que leurs ressources étaient limitées – Supun, Nadeeka, Vanessa et deux petites filles vivaient dans un appartement en ruine et exigu plus petit que ma chambre au Mira – ils partageaient tout ce qu’ils avaient avec moi, et ils le partageaient sans relâche. »

— Edward Snowden

Finissons le travail. Six des réfugiés qui ont hébergé Edward Snowden sont maintenant en sécurité au Canada, mais un ne l'est pas. Cette campagne a pour but de lui sauver la vie et de soutenir les nouveaux arrivants alors qu'ils commencent leur nouvelle vie au Canada.

Nadeeka et Supan

Ils se sont rencontrés à Hong Kong et ont maintenant deux enfants, Sethumdi et Dinath. Supun est également le père de Keana, et Sethumdi et Dinath sont les demi-frères et sœurs de Keana.

Après des années d’efforts, la famille a finalement été autorisée à venir au Canada à l’automne 2021. Ces enfants anciennement apatrides et leurs parents sont maintenant des résidents permanents du Canada.

Vos dons ont payé leurs frais de subsistance et gardé les enfants à l’école au cours des quatre dernières années, et maintenant For the Refugees soutient la famille alors qu’elle se relève et que les parents recherchent un emploi.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la famille, cliquez ici.

Ajith

Ajith a fui son pays d’origine, le Sri Lanka, en 2003 Lorsqu’il a été arrêté par la police militaire, il a ensuite été torturé. Avec ses antécédents militaires, Ajith fut le garde du corps d’Edward Snowden à Hong Kong en 2013.

Au Sri Lanka, Ajith s’est engagé dans l’armée à l’âge de 18 ans. Mais dans le camp militaire d’Ambepussa, les jeunes recrues étaient maltraitées quotidiennement et souvent violées par leurs supérieurs. Victime d’abus sexuels et laissé pour mort à un moment donné, Ajith a déserté. Lorsqu’il a été attrapé par la police militaire, il a été torturé.

Grâce à son expérience militaire, Ajith a joué le rôle de garde du corps d’Edward Snowden à Hong Kong en 2013.

Ajith a été diagnostiqué avec un PTSD et craint d’être tué s’il retourne dans son pays d’origine. Il tente de trouver du réconfort dans sa pratique du bouddhisme, mais ne souhaite rien d’autre que d’avoir une vie normale et de revoir sa fille. Ils ne se sont pas vus depuis plus de 15 ans.

Dossiers antérieurs

Lors d’un voyage de retour aux Philippines en 2000, Vanessa a été kidnappée et violée. Elle a donné naissance à un fils qui lui a été enlevé et qui est maintenant présumé mort. En 2002, elle s’est réfugiée à Hong Kong pour échapper à son agresseur, où elle vivait avec sa fille en bas âge, Keana.
En juin 2013, elle a hébergé un visiteur inattendu nommé Edward Snowden, en cachant son passeport dans son réfrigérateur. Aujourd’hui, Vanessa garde d’excellents souvenirs d’Edward jouant avec sa petite fille et tous les trois fêtant son 30e anniversaire ensemble dans sa maison.
Vanessa et Keana ont été admises au Canada en tant que réfugiées parrainées par le secteur privé par For the Refugees en mars 2019, et vivent actuellement à Montréal.
Le parrainage de Vanessa et Keana par For the Refugees a été mené à bien en 2020.
Pour en savoir plus sur l’histoire de Vanessa, veuillez cliquer ici.

Notre travail dans les médias

The Washington Post

Le premier des « réfugiés Snowden » a obtenu l’asile au Canada

The Guardian

Les réfugiés Snowden de Hong Kong, menacés d’expulsion, espèrent une nouvelle vie au Canada.