Mercredi le 22 mars 2017

COMMUNICATION DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE MONTRÉAL, CANADA

Bonjour,

Nous vous avons invité aujourd’hui afin de vous faire part d’importants développements relativement à la cause de nos clients, les trois familles qui ont porté assistance à Edward Snowden alors que celui-ci était à Hong Kong. Nous rentrons tout juste d’une mission à Hong Kong qui avait pour but d’analyser la situation de nos clients ainsi que les menaces constantes dont ils sont les victimes.

Depuis que nos efforts ont été rendus publics en date du 9 mars, nous avons reçu un élan de sympathie des Canadiens à travers tout le pays.

Cependant, alors qu’au Canada le soutien aux familles n’a cessé d’augmenter, nos clients font face à une situation complètement différente à Hong Kong.

Depuis notre annonce du 9 mars, la division en charge des renvois du Département d’Immigration de Hong Kong a informé nos clients que leurs audiences de déportation se tiendront aujourd’hui, demain et vendredi.

Malgré que leurs demandes furent déposées individuellement à Hong Kong, les avis de convocation les concernant ont tous été envoyés quelques heures après la conférence de presse du 9 mars dernier. Les audiences de nos clients ont toutes été fixées pour cette semaine.

Cela démontre une chose : nos clients sont spécifiquement visés par les autorités d’immigration de Hong Kong, qui tentent sciemment de les renvoyer dans leurs pays d’origines où ils seront appréhendés, torturés ou tués. Rappelons que Hong Kong a un taux d’acceptation des demandes d’asile de l’ordre de 0% depuis 1992. Il est donc clair que Hong Kong tente d’expulser nos clients de façon expéditive.

Notre client Ajith a eu son audience de déportation il y a quelques heures et attend une décision. Nos autres clients, Supun, Nadeeka, Vanessa et leurs enfants respectifs auront leurs audiences de déportation dans les heures qui suivent.

Alors que Supun est le père d’une famille de quatre, incluant deux enfants apatrides, les autorités d’immigration de Hong Kong lui ont interdit d’être évalué conjointement avec ceux-ci. À l’encontre de leurs meilleurs intérêt, Hong Kong a décidé que ces deux enfants apatrides et vulnérables seront évalués séparément de leur père.

Cela s’ajoute au fait que nous avons reçu plusieurs rapports à l’effet que les autorités Sri Lankaises ont activement cherché à localiser nos clients en se déplaçant à Hong Kong et en questionnant des membres de leurs familles au Sri Lanka. Rappelons que ce pays a un bilan fort inquiétant en matière de violation des droits de l’homme, incluant le recours à la torture. Nos clients ont tenté de rapporter ces faits aux autorités policières de Hong Kong et au département d’immigration, mais rien n’a été fait.  

Au cours des dernières semaines, nous avons demandé au Ministre Canadien de l’Immigration, M. Ahmed Hussen, d’accélérer le traitement des demandes de nos clients. Étant donné le caractère très urgent de leur situation, nous avons également demandé au Ministre d’autoriser nos clients, de façon exceptionnelle, à venir au Canada en attendant le traitement de leurs demandes de réfugiés. Nous attendons toujours.

Nous réitérons que nous ne cherchons pas à établir un précédent. Nous sommes à la recherche d’une solution exceptionnelle en réponse à une situation exceptionnelle. Nos clients ont été projetés sur la scène internationale après que l’assistance qu’ils ont fournie à Edward Snowden fut révélée dans une production hollywoodienne.

Depuis que leur rôle fut révélé, nos clients se trouvent à aujourd’hui illustrer le traitement que réserve Hong Kong aux demandeurs d’asile. Pour Hong Kong, nos clients sont un sujet d’embarras à écarter, sans égard à l’avenir que leur réserve leurs pays d’origine.

Le soutien à notre cause continue de croître. Notre campagne de financement, animée sur notre site web fortherefugees.com, continue de progresser. Des gens de partout nous contactent afin d’offrir leur appui.

Nos clients sont à quelques heures d’être rejetés par Hong Kong. À moins d’une demande d’appel, ils sont à quelques semaines d’être déportés. Dans l’intérim, ils courent le risque d’être arrêtés par les autorités hongkongaises et d’être placés dans des centres de détention. Auquel cas, les trois enfants apatrides seront séparés de leurs parents et placés dans des foyers d’accueil. C’est inacceptable.

Les Canadiens ont exprimé leur soutien sans équivoque. Personne d’entre nous n’accepterait que les vies de ces gens exceptionnels et celles de leurs enfants soient mises en danger. Nous demandons donc au Ministre d’agir et d’agir vite.

Plus que jamais, nous devons montrer au monde que le Canada et que Montréal sont ouverts aux réfugiés. Les sept vies de nos clients en dépendent.

Merci.

Marc-André Séguin, président Pour les réfugiés Pour plus d’information, svp contacter : info@fortherefugees.com ou +1-514-657-2325.

For the Refugees

417 St-Pierre, Suite 708 Montréal, Québec, H2Y 2M4, Canada

Share This